Artilce d’Eric Bernardin sur son blog

« Si le domaine familial a commencé la conversion en bio avant qu’il ne reprenne les rênes, on sent que le jeune homme veut aller beaucoup plus loin que la simple exclusion des produits chimiques. Il y a une démarche plus globale, prenant compte du fonctionnement de la vigne et de son environnement. »  Lire l’article