Rittersberg

APPELLATION ALSACE CONTRÔLÉE

TERROIR : Il s’agit d’un très beau terroir qui s’étend au pied du château médiéval de l’Ortenbourg, au-dessus du village de Scherwiller. La vigne est en pente modérée exposée au sud-est. Il se situe sur le même massif montagneux que Dambach. Comme l’ensemble du massif, le sol du Rittersberg est de nature granitique. Il diffère toutefois des terroirs de Dambach par un sol plus profond, avec les sables et cailloux granitiques en surface et de la terre fine en sous-sol. Il profite également d’une pluviométrie plus importe car il se situe à l’embouchure du Val de Villé. Nous y cultivons de très vieilles vignes de Pinot Noir, Pinot Gris, Auxerrois et Riesling et une jeune vigne de Gewurztraminer.

NOTES DE DÉGUSTATION : Ces caractéristiques apportent, comparativement aux terroirs de Dambach, une belle ampleur avec de la densité en milieu de bouche, beaucoup de chair et de velouté. La maturité y est très poussée, apportant une expression aromatique complexe et riche. On y retrouvera les caractères typiques des sols granitiques en fin de bouche avec l’élégance et la précision, ainsi qu’une minéralité très fine et cristalline. Nous avons assemblé tous les cépages que nous y cultivons pour exprimer toutes les facettes de la personnalité de ce lieu.

VENDANGES : Manuelles

VINIFICATION : Les différents cépages sont récoltés et pressés ensembles et entiers pendant 6h à 8h dans le pressoir pneumatique, tout en douceur. Fermentation en vieux foudres en levures indigènes. Fermentation de 10 mois minimum. Mise en bouteilles à la propriété sans filtration ni autre additif. Vin sec et nature.

QUAND LE BOIRE ? Va révéler sa belle salinité et sa complexité en patientant de 5 à 15 ans.

ACCORDS VIN-METS : Son équilibre entre ampleur et finesse permet de très beaux accords. Très à l’aise avec les viandes blanches, que ce soit du veau très tendre en basse température, des volailles, du gibier à plume.

Egalement intéressant avec des poissons riches en goût et bien accommodés, sauce au safran par exemple. Une truite fumée sera très adaptée.

SERVICE : Boire frais mais non glacé, vers 10°. Débouchez les bouteilles une heure à l’avance. En cas de léger dégagement de gaz carbonique naturel, attendez quelques minutes après avoir servi le premier verre ou carafez. Le trouble du vin est lié à l’absence de filtration, garantissant la préservation de la complexité aromatique.