Article de Patrick Bottcher sur son blog dès 2009!

« Si les gammes « Cépages » et « Réserve » conviennent bien à la convivialité « Torchable » de l’apéritif prolongé, elles ne manquent pas absolument de complexité et la cuvée « Prestige » dn Riesling est même très intéressante.
Les Grands Crus, toutefois, enlèvent nettement la palme avec une différence de prix assez faible vis à vis des gammes d’entrée, ce qui leur confère un beau rapport qualité-prix. Quelque soit le cépage considéré, le terroir domine par ses côtés salins exotiques ou résineux, avec une grande régularité sur la finesse et la complexité. Les millésimes 2007 et 2008 y sont très prometteurs.
La grosse révélation (si on peut encore dire révélation dans mon cas) est le pinot Noir F, une merveille de finesse, de féminité et de complexité que je placerai un jour ou l’autre en pirate contre des Bourgognes.
Les Cuvées « Vielles Vignes » en surmaturité sont intéressantes et très apéritives.
Les Cuvées de « L’Ours » sont un peu trop assises sur la structure qui masque la finesse et la précision rencontrées sur les Grands Crus, mais cela reste très bien fait et très appréciable, surtout pour les âmes en quête de douceur.
Les VT et SGN sont à revoir sur la durée, pour pouvoir s’exprimer objectivement.

On retrouve beaucoup de la personnalité de Florian, surtout sur les vins les plus aboutis. Il est clair que l’on ressent tout les soins apportés tant à la culture (Tyflo, Bio) et à l’élevage des vins pour faire transparaître le terroir. C’est plus que prometteur.

Un domaine résolument à suivre, à rencontrer et à partager ! »

Lire l’article complet